· 

Comment choisir son chien dans un refuge ?

Dans le précédent article, je donnais des petites idées pour choisir son chiot dans un élevage.

Tu peux aussi passer par un refuge ou une association de protection animale.

Comment fonctionnent les refuges et les associations de protection animales ?

Leurs missions se définissent par l’accueil des animaux abandonnés, leur protection, la prise en charge des soins s’ils sont malades, leur stérilisation et leur vaccination et enfin la recherche d'une famille aimante et responsable pour les adopter. 

 

 

Ces refuges et associations ont pour objet la défense des droits des animaux et elles sont, par exemple, en mesure de retirer les animaux de propriétaires maltraitants ou dangereux.

 

 

Faisons taire les fausses idées !

Il persiste encore bien trop de préjugés au sujet des animaux des refuges, dont le seul défaut est d'avoir été abandonnés. 

 

Les animaux des refuges ne sont certainement pas des chiens méchants, malades ou dégénérés ! Ils ont simplement besoin d'attention et d'affection, parfois aussi d'un peu d'éducation.

 

Leur maître n’avait pas pris conscience de sa responsabilité : le chien devient trop encombrant dans la maison, c’est trop compliqué de partir en vacances avec lui et il n’y a personne pour le garder, il coûte trop cher en nourriture et en soins vétérinaires… 

 

De nombreux animaux sont ainsi retrouvés abandonnés ou directement jetés dans les enclos des refuges.

 

Certains chiens se retrouvent en refuge car ils ont été placés à la suite de l’hospitalisation de leur maître ou bien de leur décès. D’autres pour avoir été retiré de la possession de leur maître pour mauvais traitement.

 

Adopter un chien dans un refuge, c'est lui offrir une belle vie au sein d'un nouveau foyer où il sera heureux et en bonne santé. C’est aussi sauver une vie, celle de l’animal qui pourra profiter de la place ainsi libérée. Les refuges sont souvent complets, adopter un de leurs animaux, c’est les aider à poursuivre leur action. 

La visite au refuge

Prends rendez-vous dans le refuge, et prévois d’y rester quelques heures afin d’avoir le temps de rencontrer les animaux et aussi de pouvoir parler aux bénévoles qui connaissent bien leurs animaux. Les bénévoles vont pouvoir t’aider dans ton choix, il est possible que le chien qui t’intéresse ne convienne pas à ta situation, à ton mode de vie…

 

Le chien en refuge n’aura pas le même comportement au refuge et à la maison : il sera peut-être anxieux ou apeuré, cela peut être dû aux conditions environnementales, il y a beaucoup de chiens autour de lui, beaucoup de passage, des personnes qui viennent le caresser… Les bénévoles seront là pour t’en dire plus sur son caractère « au naturel ».

 

N'hésites pas à te renseigner sur le passé du chien, car son comportement et l'éducation qu'il te faudra lui donner en dépendra.

Choisir son chien

Afin de bien choisir le chien qui te correspond, il est nécessaire de passer beaucoup de temps avec lui avant l’adoption, pour apprendre à le connaitre et commencer à créer votre relation.

 

Pour cela, vas te promener avec lui, joues, caresses le, parles lui… Le but est de voir si les réactions du chien sont bien celles que tu attends. Certains chiens auront besoin de plus de temps pour se laisser « amadouer » par leur futur maître. Essaies donc de revenir deux ou trois fois au refuge.

 

Si tu as d’autres chiens à la maison, ou s’il y a des enfants, il est important de les présenter pour voir les réactions et s’ils sont « compatibles » pour vivre sous le même toit.

Côté administratif...

Amènes avec toi : ta carte d’identité, un justificatif de domicile et un justificatif de revenus.

 

Une fois que la demande d’adoption sera acceptée, tu signeras un contrat d’adoption, qui stipule ton engagement vis-à-vis de l’animal et du refuge. Les frais à régler sont de 150 à 200 euros. Ils participent à l’identification, à la vaccination et à la stérilisation du chien.

 

On ne le répètera jamais assez : n’achète pas de chien directement auprès d’un particulier, ou dans une animalerie. Cala encourage les particuliers à ne pas faire stériliser leurs animaux et contribue alors à la surpopulation animale. Dans les animaleries, les animaux sont considérés comme des produits, ils s’achètent et se revendent. Ils sont souvent séparés trop tôt de leur mère, ne sont pas sevrés, et ne sont ni pucés, ni vaccinés…

Une fois l’adoption actée, il faudra que tu prépares l’arrivée du chien à la maison ! Une petite liste des affaires indispensables sera dans le prochain article. 

A bientôt,

Julie

Écrire commentaire

Commentaires: 0